Catégories
Espace naturel Installation artistique

BAM !

Abattage de robiniers pour en faire des piquets
Ecorçage des troncs

Lieu: Besançon (25), Campus de la Bouloie
Commande: Réalisation d’un sentier de découverte botanique, architectural et chorégraphique
Commanditaire: CROUS de l’université de Besançon / Association Juste Ici / GNUFC
Année: 2017-2018

Dans le cadre du projet BAM! le Crous de l’Université de Franche Comté et l’association Juste Ici nous ont invités à nous installer en résidence sur le Campus de la Bouloie, à Besançon, avec le Collectif Bim. L’objectif de BAM! est de de proposer différentes façons d’investir l’espace du campus en impliquant les étudiants, les professionnels et les habitants du quartier dans de nouvelles pratiques participatives.

Notre collaboration avec le collectif de performeurs BIM a débuté sur le projet du Rond-Point de la Chapelle, puis lors d’une résidence au Polau (Pôle des arts urbains) au cours de laquelle nous avons commencé à réfléchir à la manière de tisser des liens entre performance dans l’espace public et projet de paysage. L’invitation dans le cadre de BAM! était l’occasion de continuer à réfléchir à la complémentarité entre nos deux pratiques, et à leur possible hybridation : comment le spectacle vivant et le travail du corps dans l’espace peuvent nourrir le processus de projet des paysagistes? Comment la vision et la méthode des paysagistes peut venir alimenter le propos des bimeurs, et lier leur performance à un discours plus construit sur la fabrique de la ville? Comment nos deux méthodes peuvent faire du temps de chantier dans l’espace public un moment festif, collectif, partagé de fabrique de la ville?  

L’idée lors de cette résidence à Besançon était d’aider l’association étudiante GNUFC – Groupe naturaliste universitaire de Franche-Comté, à réaliser un projet qu’elle développait depuis plusieurs années : la création d’un sentier de découverte botanique du campus de la Bouloie. Les journées étaient scindées en deux : la mise au point le matin d’une performance, et la création l’après-midi des supports d’affichage du sentier, à partir de perches de robinier provenant d’un boisement sur le campus. Les exercices d’improvisation du matin ont permis d’affiner le tracé du sentier, de trouver les emplacements les plus intéressants pour implanter les stations d’interprétation, afin de donner à voir le campus à travers un parcours et des points de vue atypiques. 

La résidence s’est conclue par la performance inaugurale, qui donnait à voir le campus à travers un regard décalé, et venait activer le sentier d’interprétation.

Merci aux étudiants, ainsi qu’à l’équipe de l’Université et aux membres de l’association Juste Ici.

Crédits photographiques ©Nicolas Waltefaugle