Catégories
Espace naturel Espace public Études

LA MONTEE DES EAUX

S’imaginer la montée des eaux…
… placer des blocs…
…avec la montée des eaux, des îlots apparaissent.
Repérer une situation…
… créer des conditions minimales pour développer des usages
Travail en maquette avec les écoliers

Lieu: La Souche (07)
Commande:  Étude-Action sur le plan d’eau du Lignon
Commanditaire: Ville de La Souche
Budget: 5000 € (Conception et construction) 
Année: 2018

Chaque année à la Souche, avant le début de la saison estivale, une pelleteuse entre en scène sur un vaste espace public communal en bord de rivière (le Lignon). En quelques heures, elle déplace un gigantesque tas de galets et rochers dans le lit de la rivière, afin de constituer un barrage et de créer ainsi un plan d’eau prisé des habitants et des touristes.

Cet espace en bord du Lignon manque cependant de confort, d’aménité et de soin, malgré un récent réaménagement en 2014, qui a fortement restructuré le site, mobilisant un budget important sur un temps court avec un défaut de suivi après livraison. Au vu des ressources financières limitées dont dispose désormais la commune pour améliorer cet espace, les élus ont proposé à l’atelier Bivouac d’imaginer de nouvelles modalités de requalification du Plan d’eau, à travers cette première étude-action.

La mise en œuvre du barrage et son démontage constituent deux temps forts dans la vie de la commune. Une grande partie du tas de galets n’est pas utilisée pour la construction de la retenue. On dispose donc d’une ressource importante de galets et de rochers. 

Comment utiliser cette ressource pour reconfigurer le site du plan d’eau et les infrastructures qui l’entourent ? Comment se servir de l’opportunité de la venue de la pelleteuse pour réaliser des aménagements-tests ?

Plutôt qu’une intervention définitive, il s’agit d’envisager le projet comme une multitude d’actions simples et économes à mettre en oeuvre afin de transformer progressivement l’espace. Travailler en testant, en réajustant les aménagements au fil de l’évolution des usages, à partir de ces galets charriés par la rivière (ce qui fait la singularité de ce lieu et donc de l’intervention).

Cette étude-action a donc consisté à aller à la rencontre des acteurs de la commune (habitants, usagers du plan d’eau, élèves de l’école primaire, commerçants, élus, employés municipaux… ) afin d’établir un diagnostic partagé de l’espace du plan d’eau, et de réaliser ainsi un cahier de prescriptions à court, moyen et long termes décrivant les actions à mener au fil des années.

Parallèlement à cette étude, des premiers tests ont été menés lors de la venue du pelleteur, afin de susciter de nouveaux usages par le déplacement de rochers : créer des plongeoirs et des assises sur la plage, mettre en défens des zones afin que se développent des arbres dans les interstices entre plusieurs rochers, générer de nouvelles assises à l’ombre des robiniers…

Un grand merci aux Souchois pour leur accueil, aux élus et aux employés municipaux, aux élèves de CM1-CM2 de l’école primaire de la Souche ainsi qu’à Cyril leur enseignant, avec qui nous avons imaginé ces premiers tests lors d’une balade sur site sur le thème du jeu, et d’exercices en maquette.

Merci aux Souchois pour leur accueil et aux CM1-CM2 de l’école primaire pour ces beaux moments de découverte partagés.