Catégories
Espace public Jardin

ESCALADER GIBRALTAR

Concassage des gravas
pose des contremarches et concassage des gravas
Abécédaire du jardin de Gibraltar
Carte du jardin de Gibraltar

Lieu: Marseille
Commande: Aménagement d’un escalier de jardin
Commanditaire: Ambassade du Turfu et Jardins de Gibraltar
Budget: 76 €
Année: 2017

En février 2017, le collectif Etc nous a invités à Marseille, afin d’inaugurer leur programme de résidence à l’Ambassade du Turfu dans le quartier de la Belle de Mai. Ces résidences ont pour but de mobiliser les compétences des résidents (architectes, artistes, paysagistes, designers, graphistes) afin de soutenir les projets d’associations locales.

Pendant une dizaine de jours, nous avons travaillé avec l’association des jardins partagés de Gibraltar, qui cultive depuis plusieurs années un espace de remblais à quelques centaines de mettre de l’Ambassade du Turfu. Alors que la totalité de l’espace remblayé est jardiné par les riverains, de nouveaux jardiniers souhaitent investir des espaces actuellement en friche en contrebas du jardin.  

Se pose alors la question de l’accès à ces nouvelles parcelles depuis le haut du jardin, et nous décidons avec les jardiniers de construire un escalier d’une trentaine de mètres de long pour connecter ces deux espaces. L’idée était d’utiliser au maximum les ressources disponibles dans le jardin : les pierres, morceaux de briques et de tuiles et fragments de béton extraits par les jardiniers lors du travail de préparation de la terre, et des cannes de Provence, utilisés pour réaliser de petits ouvrages de contention.

Ces gravats et cannes de Provence, considérés comme des rebuts, ont ainsi été valorisés et mis en oeuvre afin de fabriquer la quarantaine de marches qui composent l’escalier.

Parallèlement à ce travail, nous avons réalisé une carte-abécédaire, imprimée par Super Terrain racontant l’aventure des jardiniers de Gibraltar et les techniques qu’ils ont inventé pour faire de ce délaissé un jardin luxuriant. 

Un grand merci à Etc pour l’invitation, à Super Terrain pour l’aide sur la micro-édition, et aux jardiniers de Gibraltar pour leur accueil et leur aide.